Archive de la catégorie ‘Non classé’

Etouffe…

Mercredi 21 janvier 2009

« C’est comme dans toutes les guerres, l’horreur humaine reprend peu à peu ses droits : on dénonce à tour de bras, on s’habitue à l’odeur des cadavres, on accepte toutes les humiliations pour survivre. Le lien humain est coupé. L’enfant qui meurt sous nos yeux n’est pas le nôtre, pourquoi offririons-nous ce dont les nôtres ont besoin ? Mieux vaut que les petits de l’inconnu, du voisin, de l’ami, de la sœur meurent. Seul notre cercle intime nous importe et ce cercle va se rétrécissant jusqu’au moment où, dans un hurlement pour certains, sans même une larme pour d’autres, ce cercle, ce dernier bastion d’humanité s’effondre devant l’instinct de survie. On donne alors ses parents, on vend ses enfants, ses compagnons, parce que cela fait trop mal, tous ces liens. Je ne parle pas de volonté, mais de ce puissant sursaut qui nous contraint à vivre. Comment certains parviennent-ils à résister ? Où trouvent-ils la force pour lutter contre leur instinct ? Voilà la vraie question ! La lâcheté, l’horreur, les tueries, les massacres ne m’étonnent pas. Seuls me surprennent ces moments héroïques où, dans un monde chaotique, un être par nature aussi imparfait que l’homme se laisse gagner par la pitié et l’amour. Se pourrait-il que ce geste ne soit pas réfléchi ? Cette prise de risque, ce sacrifice au moment où tant d’autres sont morts déjà autour de nous, où nous avons bien pris conscience de notre vulnérabilité, du ridicule de notre petite existence, au moment où nous savons avec certitude que nous mourrons, que ceux que nous aimons mourront avec nous, de faim, de soif, qu’ils seront torturés, si nous offrons le peu de pain qu’il nous reste à celui qui agonise sous nos yeux, l’asile à celui que tous appellent un traître ou un ennemi, ce sacrifice serai-il qu’un caprice ! 

Après tout, pourquoi le monstre en temps de paix ne deviendrait-il pas un héros de la révolution ? »

- Carole Martinez Le cœur cousu 

handshands

Pourquoi ce blog?

Lundi 19 janvier 2009

Ne doutez jamais qu,un petit groupe de personnes attentionées et engagées puissent changer le monde. En fait, c’est la seule chose qui ne l’ai jamais changé.

-Margaret Mead-

 Change is everythingJ’ai créé ce blog parce que j’avais besoin d’un exutoire devant tout ce qui se passe,

Parce que peut de gens sont conscients de la situation dans laquelle certains se trouvent,

Parce que j’espère que certains partagent, ou partageront, mon point de vue,

Et enfin parce que je crois que si l’on se décide à agir, on peut faire une différence. Et une différence dans la vie d’une personne, c’est déjà énorme!